Saviez-vous que ...? #19

Saviez-vous que Cockerill a réalisé le Lion de Waterloo ?

L’histoire de Cockerill est jalonnée de réalisations qui démontrent à quel point cette industrie bicentenaire a accompagné notre histoire.Ainsi, le lion qui domine fièrement la butte de Waterloo provient des ateliers Cockerill.

En 1820, le roi Guillaume d’Orange décide d’ériger un monument pour éterniser la gloire nationale des Pays-Bas, qui commémore la victoire contre les troupes de Napoléon en 1815 à Waterloo. Après un concours entre plusieurs artistes, c’est le projet de Charles Van der Straeten qui est retenu.Une butte de 40 mètres de haut est érigée à l’endroit présumé où le prince d’Orange, futur Guillaume II des Pays-Bas, fut blessé à l’épaule à la fin de la bataille.

Sur la base de moules, conçus par le sculpteur malinois Louis van Geel (Malines 1787 - Bruxelles 1852), les établissements de Seraing ont coulé les neuf pièces en bronze qui composent le lion dès 1823. Le poids total de cette œuvre est de 28 tonnes. Le lion mesure 4 mètres 50 de long sur 4 mètres 45 de haut. En 1826, la pièce achevée est acheminée à Waterloo. Elle fut hissée et posée sur son piédestal au sommet de la butte au soir du samedi 28 octobre. Le lion de Waterloo symbolise la victoire et le nouveau Royaume uni des Pays-Bas. La gueule ouverte est tournée vers la France vaincue, il appuie sa patte sur le globe, annonçant « le repos que l’Europe a conquis dans les plaines de Waterloo ».