Saviez-vous que ...? #11

Saviez-vous que Cockerill a été un des premiers à utiliser le procédé Bessemer ?

Durant le processus de fabrication d’acier à partir de la fonte, il existe une étape importante appelée l’affinage. L’affinage se fait par oxydation et sert à éliminer les impuretés persistantes dans la fonte. Ces différents éléments chimiques dégradent les propriétés mécaniques du produit final, l’acier. Il existe différents moyens permettant d’arriver au résultat escompté et l’un d’eux est le procédé Bessemer.


Industriel et métallurgiste anglais, Henry Bessemer met au point, en 1855, un procédé qui fait entrer le monde dans l’ère de l’acier. Afin d’obtenir un acier plus pur, on verse la fonte liquide dans un énorme récipient, un « Convertisseur Bessemer ». A l’intérieur de celui-ci, on injecte de l’air sous pression pour que l’oxygène brûle les composants chimiques indésirables, tels que le carbone et le silicium, à une température pouvant atteindre 1600°C. C’est ainsi que des tonnes d’acier sortent des convertisseurs en des temps records. Le procédé remplace ainsi la production coûteuse d’acier au creuset et le puddlage.


Les usines Cockerill seront les premières en Belgique à utiliser la méthode Bessemer, et ce dès 1863. Le procédé était nettement moins pénible pour les ouvriers que le puddlage mais ne s’adaptait pas à tous types de fontes.


Plus tard, le procédé Thomas viendra supplanter celui d’Henry Bessemer.